autisme28

Autisme et ostéopathie : regards croisés

autisme28Accès abonnés Autisme et ostéopathie : regards croisés

À Londres, au sein de l’université de Westminster, Iona Bramati Castellarin a étudié l’effet du traitement ostéopathique sur le système gastro-intestinal d’enfants autistes. En s’appuyant entre autres sur les observations par les parents du comportement de leurs enfants.

Par Virgina Montel, ostéopathe DO

Au cours de ces quinze dernières années, de nombreuses études ont pu relier symptômes et comportements chez l’enfant autiste. La prévalence de ces symptômes gastro-intestinaux est mal comprise chez les enfants autistes, plus sensibles à 70 % aux colites, diarrhées et intolérances au gluten et à la caséine. Comment identifier l’autisme ? L’enfant autiste a des difficultés pour établir le contact et il présente les symptômes comportementaux suivants :
• Manque d’interaction sociale
• Manque d’imagination
• Manque de contact visuel
• Manque de communication
• Difficulté à jouer
• Langage pauvre 

 Ainsi que des symptômes physiques :
• Problèmes gastro-intestinaux
• Colites
• Diarrhées
• Douleur abdominale
• Ballonnements

Quelle peut être l’efficacité de l’ostéopathie viscérale ?

Le docteur Iona Bramati Castellarin a voulu savoir si l’ostéopathie viscérale pouvait aider les enfants autistes. Elle a mené une étude basée sur l’utilisation de mesures répétitives et portant sur 49 enfants âgés de 3 ans et demi à 8 ans recrutés dans trois écoles spécialisées par une annonce publiée dans un journal ou à l’école. Les enfants ont tous été diagnostiqués par un spécialiste. Ils devaient avoir un comportement caractéristique de l’enfant autiste et des problèmes gastro-intestinaux tels que la constipation, la diarrhée, les ballonnements, les flatulences, la distension abdominale et les vomissements. L’étude a exclu les enfants autistes ne présentant pas de problèmes gastro-intestinaux, les enfants sans consentement parental, ainsi que tout enfant développant des infections ou autres états médicaux instables. Tous les parents étaient impliqués et avaient reçu des lignes directrices écrites, rempli un formulaire de consentement écrit et répondu à un questionnaire médical détaillé portant sur 24 paramètres. Au cours de l’étude, ils devaient recueillir des échantillons fécaux.

L’étude a mis en évidence l’amélioration du contact visuel grâce au traitement ostéopathique. Un résultat probablement dû à l’amélioration de la réponse cérébrale quand l’enfant ne souffre pas

Un double objectif

L’objectif de cette étude était double. D’abord analyser les changements comportementaux et gastro-intestinaux de l’enfant autiste ayant reçu des techniques viscérales. Ensuite, observer l’existence d’une corrélation entre marqueurs fécaux et perception des parents du comportement et des problèmes intestinaux de leur enfant. Le taux de calprotectine, un marqueur fécal mettant en évidence l’inflammation, a été mesuré et les questionnaires donnés à 3 périodes durant 6 semaines ont été analysés (NDLR La calprotectine fécale est une protéine, dérivée des neutrophiles, et dans une moindre mesure aussi des monocytes, que l’on dose dans les selles. C’est donc un biomarqueur qui permet de discriminer avec une bonne sensibilité et spécificité la présence de lésions muqueuses et d’inflammations du tube digestif. Son dosage dans les selles constitue une alternative aux tests invasifs). Avant chaque traitement ostéopathique, des prélèvements fécaux étaient envoyés à l’hôpital King’s College. Les enfants restant difficilement allongés, les traitements ostéopathiques duraient environ 20 minutes. Ce protocole de recherche était pratiqué en double aveugle. Le taux de calprotectine analysé a été comparé aux résultats des questionnaires évaluant les 24 paramètres caractéristiques de l’autisme. Les résultats montrent que :

• Les vomissements ont diminué chez 75 % des enfants,
• L’appétit s’est amélioré pour 50 % d’entre eux,
• Et 75 % ont amélioré leur contact visuel.

Une amélioration du contact visuel

Au niveau comportemental, l’étude a permis de mettre en évidence l’amélioration du contact visuel grâce au traitement ostéopathique. Un résultat probablement dû à une amélioration de la réponse cérébrale quand l’enfant ne souffre pas. Ces résultats mettent également en évidence la corrélation entre deux paramètres : le besoin d’une routine fixe chez un enfant autiste constipé est en relation avec une inflammation gastro-intestinale. L’amélioration des vomissements, de l’appétit et du contact visuel sont probablement dus à une diminution de l’inflammation. Compte tenu de la vulnérabilité des patients, cette étude utilise une méthode répétitive. Elle ne compare pas différentes interventions, elle ne compare pas un groupe témoin et un groupe placebo. C’est un protocole strict appliqué sur un groupe d’enfants autistes. Les questionnaires et prélèvements mettent en évidence que les paramètres « besoin Iona28d’une routine fixée » et la constipation peuvent être utilisés comme acteurs importants dans la mise en évidence d’un processus d’inflammation gastro-intestinale chez l’enfant autiste dont l’âge est compris entre 3 ans et demi et 8 ans. Une nouvelle utilisation des manipulations viscérales Cette étude est prometteuse pour le confort gastro-intestinal des enfants autistes. Elle permet d’envisager une nouvelle utilisation des manipulations viscérales, de créer un protocole de traitement des problèmes gastro-intestinaux chez l’enfant autiste et enfin d’améliorer le confort gastro-intestinal et comportemental de l’enfant autiste avec un traitement non invasif. Si ce protocole est diffusé auprès de nombreux praticiens, il permettra d’améliorer la qualité de vie de nombreux enfants autistes.

Article tiré du reportage Congrès d’ostéopathie de Berlin : l’ostéopathie, un jeu d’enfants ! publié dans L’ostéopathe magazine #28 (Mars/Avril/Mai 2016) [/groups_member] [groups_non_member group=”Abonné”]

Cet article est réservé aux abonnés.
Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

[groups_non_member group=”Abonné”]

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.