TITRE 1

La méditation pleine conscience pour l’accompagnement de l’athlète

TITRE 1

Accès abonnés La prise en charge des athlètes est très exigeante et amène à chercher sans cesse de nouveaux outils pour l’accompagnement. L’idéal est de trouver des moyens d’encourager l’autonomie de ces derniers en fonction de leur ressenti. La thérapie en pleine conscience peut correspondre à ces critères. Penchons-nous sur le sujet.

Prendre le temps de l’analyse et de la réflexion

Afin d’essayer d’avancer, nous sélectionnerons de préférence le plus haut niveau de preuve et ça tombe bien, une revue systématique et méta-analyse vient [groups_member group=”Abonné”]juste de sortir (Li C et coll, 2019). Il est ici question du burn-out des athlètes, problématique qui recoupe en partie la question du surentrainement (Lemyre PN et coll, 2007).

Cette méta-analyse/revue systématique conduite par deux relecteurs en parallèle de manière indépendante sur les articles retenus préalablement, s’est faite sur 10 études (2 essais contrôlés, 6 sondages, et 2 études qualitatives avec interview) pour la revue systématique et 8 pour la méta-analyse. Les outils employés pour analyser le risque de biais est le AXIS-Tool, le JBI critical appraisal tool, et le Dows and black checklist.

Il en ressort que seules les deux études sont d’une qualité basse, les autres sont d’une qualité modérée à bonne. Finalement, la thérapie de pleine conscience est corrélée négativement avec le burn-out. Cela veut dire que celle-ci semble avoir un effet préventif du burn-out chez l’athlète sur l’ensemble des composantes mesurées (fatigue émotionnelle et physique, la diminution du sens de l’accomplissement, burn-out global, dévaluation sportive). La corrélation est la plus importante avec la composante émotionnelle et physique. Néanmoins, les deux études contrôlées (avec un niveau de qualité bas) n’ont pas réussi à mettre en évidence d’effet chez les athlètes, ce qui doit amener à nuancer le résultat précédent malgré tout.

En conclusion

Il semble que l’utilisation de la méditation pleine conscience pourrait être incluse au sein d’une stratégie visant à diminuer le risque de burn-out et le surentrainement.

 

Sources :

Lemyre PN, Roberts GC, Stray-Gundersen J, Motivation, overtraining, and burnout: Can self-determined motivation predict overtraining and burnout in elite athletes? European journal of sport science, 2007, 7(2): 115-126.

Li C, et coll, Mindfulness and athlete burnout: a systematic review and meta-analysis, International journal of environmental research and public health, 2019, 16, 449.
[/groups_member] [groups_non_member group=”Abonné”]

 

 

megaphone17

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    février 2020
    mars 2020
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.