Pierre-Adrien-Liot-vice-president-FedEO-web

Fédération Nationale des Etudiants en Ostéopathie : rassembler, informer, agir

Accès libreLa FédEO, fédération nationale des étudiants en ostéopathie, créée en juin 2013, a remplacé l’UNEO (Union National des Etudiants en Ostéopathie). Elle regroupe les BDE et les associations étudiantes ostéopathiques.

Sa vfedeo-LOGOocation est de représenter l’ensemble des étudiants de France et défendre leurs droits auprès des pouvoirs publics. Pierre-Adrien Liot, vice-président de la FédEO, nous en dit plus sur la fédération étudiante

Quelle est la représentativité actuelle de la FedEO ?

La FedEO est aujourd’hui présente dans des écoles d’ostéopathie à Paris, Lyon, Rennes, Toulouse et Avignon et représente environ 1 500 étudiants. Par cette représentativité, elle est la seule association étudiante en ostéopathie reconnue par le ministère de la santé.

Est-il difficile d’obtenir un engagement de la part des étudiants ?

Les études en ostéopathie réclament un investissement important en temps et sur le plan financier. La plupart des étudiants appréhendent l’engagement associatif. Il faut dépasser cette peur, car s’investir dans un projet associatif est une activité complémentaire aux études. L’investissement est proportionnel au temps libre de chacun et la somme de petites actions permet de réaliser des démarches concrètes. C’est dans cet esprit qu’est née la fédération : permettre à chaque étudiant d’être un acteur de sa formation au-delà de son école.

Quelle est la démarche pour participer aux actions de la FedEO ?

Les BDE (bureau des élèves) sont au cœur du fonctionnement de la fédération. Tous les ans, les étudiants en ostéopathie de France élisent le représentant de leur école dans chaque BDE. Pour rendre notre action encore plus efficace et défendre au mieux les droits des étudiants, nous avons besoins du soutien d’un maxi
mum de représentants de BDE.
Il est aujourd’hui difficile de mobiliser les BDE car ils perçoivent la FédEO comme une contrainte de temps ou nécessitant un engagement conséquent. Même si la FédEO est un projet qui s’ajoute à celui du BDE, son fonctionnement permet de décharger au maximum les BDE.

D’autres associations que les BDE peuvent-elles rejoindre la FedEO ?

La FédEO ne s’adresse pas qu’aux BDE mais à l’ensemble des associations étudiantes. Ainsi, l’association Tutorat Ostéopathique de Rennes (TOR) nous a rejoints. TOR crée des colles (questionnaires de type examen) et met en place des examens blancs pour les étudiants de première et deuxième année. Toutes les semaines, les tuteurs de TOR interviennent pour corriger à l’oral les colles et expliquer aux étudiants les pièges et les errePierre-Adrien-Liot-vice-president-FedEO-weburs à ne pas commettre. L’association OSD (Ostéopathie solidarité et développement) a également adhéré à la FédEO (voir également notre reportage Ostéopathie solidaire et humanitaire). Sa mission est de permettre aux étudiants en ostéopathie de pratiquer dans les pays défavorisés ou dans des centres sociaux français. Elle apporte son regard humanitaire et social, et a permis à la FedEO de faire aboutir un premier projet à Rennes où ungroupe d’étudiants intervient avec d’autres professionnels auprès d’Emmaüs.

Comment la fédération s’est-elle positionnée au cours du processus d’agrément des écoles d’ostéopathie?

La FédEO assiste depuis 2013 aux réunions ministérielles qui ont abouti à la publication des décrets. Sa volonté était de voir se mettre en place un réel cadre de formation partout en France favorable aux étudiants. Au cours du processus d’agrément des écoles de l’été 2015, la FédEO a mis en place un groupe de veille pour :
– s’informer auprès des autorités du déroulement de la réforme et proposer une information régulière et cohérente sur les réseaux sociaux et dans les médias,
– réagir à la publication au journal officiel de la république des agréments,
– mettre à disposition des étudiants deux numéros d’appel d’urgence disponibles 7j/7j,
– animer un forum de discutions autours de la réforme.

– entrer en relation avec les établissements en cas de litige ou de problème avec les étudiants,
– observer la bonne application de la réforme décrite dans le décret ministériel.
Pour mener ces missions, la fédération s’est entourée de juristes, journalistes et d’étudiants bénévoles pour assurer ces engagements.

Quelles sont les futurs projets de la FédEO ?

Aujourd’hui plus qu’hier la FédEO est tournée vers les étudiants. Des commissions se forment telles que le Tutorat National, le comité Solidaire, le comité de Rédaction ou encore la commission Partenariat. Cette dernière s’intéresse depuis quelques mois sur un projet de partenariat avec le Québec via l’association étudiante AECEO  pour créer un programme d’échange dans les années à venir.
Notre objectif est de fournir à tous nos membres une information objective et exacte. C’est pour cela que nous avons engagé une démarche partenariale auprès de revues professionnelles telle que L’ostéopathe magazine.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    février 2020
    mars 2020
    novembre 2020
    mars 2021
    avril 2021
    juin 2021
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.