LA REPRISE DES  ENVOIS DES NUMEROS PAPIER EST EFFECTIVE DEPUIS LE LUNDI 18 MAI. 

LES NUMEROS EN RUPTURE DE STOCKS RESTENT DISPONIBLES EN FORMAT PDF AU TARIF DE 20 € AU LIEU DE 25 €

osteopathie-suisse

Place de l’ostéopathie dans le système de santé suisse

Epidémiologie

Un questionnaire en ligne a été envoyé aux 1086 ostéopathes suisses et aux 84 assistants ostéopathiques entre avril et aout 2017. Seulement 44,5% ont répondu à la sollicitation. De même, les chercheurs ont eu accès à des données sur les soins ostéopathiques sur 1144 patients (3449 consultations).
En 2016, les ostéopathes suisses ont vu 6,8% de la population suisse soit 1,7 millions de consultations, pour un coût global d’environ 200 millions de francs suisses. Peu d’ostéopathe travaille en structure hospitalière (moins de 1%) et la plupart seul dans un cabinet libéral (46%) 76 % des patients consultent en première intention. L’âge moyen du patient est de 45 ans, il s’agit plus souvent de femmes (57%). Seul 10% des patients sont des enfants entre 0 et 2 ans.

Quels sont les motifs principaux de consultation ?

Sans surprise, il s’agit de la douleur musculosquelettique (80,9%), puis les symptômes gastrointestinaux (10,4%), les symptômes neurologiques (8,1%) et la pédiatrie (8%).
Par comparaison, l’étude MOST en France avait relevé comme motif principal la douleur musculosquelettique (61,6%), suivi de la pédiatrie (11,6%), des radiculopathies (8,1%) et de la sphère abdominale (4,3%). Au Québec, le travail de Chantal Morin avait montré que le motif de consultation premier est la douleur musculosquelettique (61,9%), puis la pédiatrie et la périnatalité (11,8%), les plaintes liées à la tête (9,1%) et enfin les plaintes au système viscéral (5,0%).
Les quatre premiers motifs de consultation sont proches quel que soit le pays, mais les ostéopathes restent avant tout des thérapeutes prenant en charge les douleurs musculosquelettiques.

Aspects éthiques

Il apparait que les ostéopathes suisses expliquent leur traitement au patient pour 75,2%, discutent des options de traitement pour 82,6%, des effets secondaires et des risques du traitement pour 78,3% d’entre eux. Enfin, 90,9% donnent les suites du traitement et 72% annoncent à l’avance le nombre de séance nécessaire.

Pratique

Les techniques les plus employées sont les techniques sur les tissus mous (soft tissue techniques) et les techniques articulaires (articulatory techniques) pour 75% des ostéopathes, puis viennent les techniques viscérales à environ 55%, et les techniques crâniennes à environ 52%. Les techniques HVBA n’arrivent qu’en 5ème position pour environ 40% des ostéopathes. La plupart des ostéopathes (93,5%) disent donnés aux patients des moyens d’auto-gérer leur symptôme.
Le temps moyen de consultation est de 45 minutes (que ce soit une première consultation ou un suivi) et les soins sont majoritairement prise en charge par les assurances. Pour les patients n’ayant pas une telle couverture, les ostéopathes proposent un prix réduit pour 80,5% d’entre eux.
Les auteurs de l’étude relèvent 4 objectifs pour les ostéopathes suisses à partir des données obtenues :
– Couvrir les futurs besoins de formations professionnels,
– Soutenir et contrôler les standard et la qualité des soins des ostéopathes ayant un exercice isolé,
– Améliorer la tenue des dossiers patients,
– Améliorer le recueil du consentement et le partage de la prise de décision avec le patient.

Sources :
Vaucher P, Macdonald RJD, Carnes D, The role of osteopathy in the Swiss primary health care system: a practice review, BMJ Open, 2018, 8: e023770.
Morin C, Aubin A, Primary reason for osteopathic consultation: a prospective survey in Quebec, Plos ONE, 2014, 9(9): e106259.
Dubois T, et coll., Douleurs en cabinet d’ostéopathie : étude prospective descriptive des motifs de consultations des patients consultant en cabinet d’ostéopathie, Douleur, 2012, 13, S1 : A59-A60.

megaphone17

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.