Evidence-based-medecine_osteopathie

Evidence-Based Practice et l’enseignement traditionnel en ostéopathie : de futurs conflits européens

Les auteurs s’intéressent à un débat qui agite la profession en France comme ailleurs en Europe où les ostéopathes sont indépendants du corps médical contrairement aux Etats-Unis. 

Les auteurs relèvent que l’enseignement en ostéopathie traditionnellement repose sur des avis d’expert et des hypothèses proposées par des personnes qui font autorité mais qui restent peu ou pas évalué scientifiquement. Là où le modèle Evidence-Based Medecine ou Evidence Based-Health Care (NDLR : ou EBP, Evidence Based Practice) s’impose progressivement au sein du monde médical, il apparait que les ostéopathes, à quelques exceptions près, peinent à changer de modèle d’enseignement. À ça s’ajoute également, une hétérogénéité entre les enseignements dispensés en Europe dans les formations d’ostéopathie qui n’est pas sans poser problème.
Les auteurs notent 3 grands obstacles pour amorcer une évolution des pratiques chez les ostéopathes en Europe :
– Les points de vue polarisés et les interprétations généralisés des concepts EBM/EBHC.
– Les difficultés pour reconnaître l’épistémologie ostéopathique basée sur les sciences naturelles et humains, et les implications d’une telle dualité par rapport à l’EBM/EBHC.
– Le manque d’une tradition de recherche pédagogique et pratique en ostéopathie à travers l’Europe.
Malgré une recherche présente, il faut noter que cette dernière ne cherche pas à combler actuellement les trous dans la recherche fondamentale qui pourrait le pont entre les modèles théorique et la clinique. Ce manque est un élément qui peut mener à avoir un avis trop rigide sur l’EBM, pouvant conduire à exclure de sa pratique l’ensemble des techniques insuffisamment étudiés scientifiquement. À l’extrême inverse, on trouve des praticiens adeptes du cherry-picking, prenant uniquement les études les confortant dans leur avis et ne voulant pas voir les résultats des études contraires.

Les auteurs encouragent les actuels formateurs et futurs professionnels à s’engager dans la recherche et la formation universitaires pour se frotter à des savoirs différents voir contradictoires avec l’enseignement traditionnel en ostéopathie.
À l’heure actuelle, les médecines alternatives dont l’ostéopathie sont la cible d’un mouvement français fustigeant le manque de travaux de recherche de qualité pouvant appuyer les effets de l’ostéopathie. Gageons que la profession saura prendre la mesure de la problématique et encouragera l’actuel et la nouvelle génération à s’engager dans un processus de recherche à long terme.

Sources :
Sposato N, Shaw R, Bjersa K, Addressing the outgoing between anecdotal and evidence-based teachings in osteopathic education in Europe, Journal of Bodywork and Movement Therapies, 2018, 22(3):553-555.
Collectif, L’appel de 124 professionnels de la santé contre les « médecines alternatives », Le figaro santé (http://sante.lefigaro.fr/article/l-appel-de-124-professionnels-de-la-sante-contre-les-medecines-alternatives-/, consulté le 26/09/2018.
megaphone17

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.