L’anxiété : accélérateur du vieillissement

La longueur des télomères (extrémité des chromosomes) diminuant avec l’âge est un marqueur du vieillissement. Selon une étude publiée dans le British Journal of Psychiatry, les troubles anxieux tels que définis dans le DSM-IV auraient un impact sur la vitesse de raccourcissement des télomères. Ils accéléreraient donc le processus de vieillissement cellulaire. Plusieurs marqueurs biologiques accompagnent ce raccourcissement des télomères, en particulier une élévation de la cortisolémie et des cytokines proinflammatoires. Mais bonne nouvelle pour les anxieux : cet impact pourrait être réversible.

Source egora.fr (11 février 2015)

Partager cet article

Share on facebook
Share on google
Share on twitter
Share on linkedin
Share on pinterest
Share on print
Share on email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.