TITRE1

FRACTURE: GARE À LA CASSE !

Accès abonnés L’un des éléments les plus inquiétants de l’exercice clinique est la présence de lésion ou fragilité asymptomatique que les techniques pourraient aggraver. De fait, connaître la fréquence dans la population générale mais aussi dans certains sous-groupes s’avère essentiel pour estimer la balance bénéfice-risque.

Ostéoporose et fracture vertébrale asymptomatique

Ainsi une équipe brésilienne a analysé une série de patients pour déterminer la fréquence de fracture asymptomatique. Celle-ci a analysé de nombreux facteurs afin de pouvoir déterminer lors de l’anamnèse et d’examen complémentaires ces patients à risque (Age, poids, Apport en calcium, antécédents, habitude de vie etc…).

Sur l’échantillon de 135 patients étudiés, 24,4% des patients était porteur d’une fracture vertébrale asymptomatique !

 

 

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Article aléatoire

    L'ostéopathe

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Connexion

    Pas encore inscrit?