37-OsteoMag_couv_bd

Sommaire #37

37-OsteoMag_couv_bdAccès libre Au sommaire du numéro #37

ACTUALITÉS


INF’OSTEO

fedosoli_2018_osteomag

5es journées FédOsoli
Forme où est la norme ?

Telle est la question que se posaient le 31 mars dernier à Bordeaux les participants aux 5es journées FédOsoli. Pour tenter d’y répondre ostéopathe, dentiste, kinésithérapeute, podologue, psychologue et même vigneron se sont succédé pour une journée rythmée entre conférences,ateliers et débat.

 

fedosoli_2018_osteomag_JMBriandJean-Marie Briand, ostéopathe au sein des services maternité et néonatologie de l’hôpital privé d’Antony

« La préoccupation des plagiocéphalies est dictée par une norme sociale et l’inquiétude du regard d’autrui. Or l’ostéopathie est une recherche d’équilibre, pas de norme ni de symétrie. Les déformations sont dictées par le rapport entre la malléabilité de l’os et l’immobilité de la tête, ou plus généralement de l’enfant. Les systèmes de couchage ne sont pas la cause des déformations, mais le catalyseur »

 

fedosoli_2018_osteomag_Lucas Coudret,Zoom Sur la méthode Noguès

La méthode Noguès est une méthode d’apprentissage. Elle s’appuie sur l’épigénétique et fait intervenir la neurogénèse.La pratique épigénétique est une méthode d’apprentissage basée sur l’idée que notre cerveau évalue toujours en fonction de notre évolution ce que nous devons apprendre et éliminer pour être le mieux adapté à notre avenir.

 

fedosoli_2018_osteomag_Psychommot,Les réflexes archaïques
Bien apprendre pour mieux oublier

À la naissance, toutes les parties du cerveau sont en place. Il ne reste plus qu’à les raccorder. C’est grâce à ses mouvements et aux stimulations sensorielles qu’il reçoit que le bébé va progressivement construire le réseau neuronal lui permettant d’accéder à de nombreuses aptitudes.

fedosoli_2018_osteomag_Debat,Débat : trouver des voies communes entre les pratiques

« On est moins soumis à la gravité, qu’à ses tensions internes ». Cette citation de Françoise Mézières a introduit la conclusion collégiale de cette journée de rencontres sous la forme d’un débat
réunissant Bruno Ducoux, ostéopathe DO, Philippe Coat, dentiste et orthodontiste fonctionnel, Thierry Thepot, podologue-ostéopathe et Arlette Joly kinésithérapeute Méziéres. Jean Ducourneau leur a posé à chacun d’entre eux des questions sur le thème de la forme et de la norme, et leur prise en charge pratique.

RENCONTRES

fedosoli_2018_osteomag_Marianne Cass iau,Marianne Cassiau, ostéopathe DO, trésorière et membre du comité directeur de SVS 33

« Je demande systématiquement à mes patients s’ils ont été victimes de violences physiques ou verbales. Les violences sont surtout faites aux enfants : 1 sur 5. Chez l’adulte, elles touchent 1 femme sur 4 et 1 homme sur 6. Je considère que 90 % des personnes ont été victimes de violences physiques »

fedosoli_2018_osteomag_Chemsy AnnibaChemsy Anniba, Ostéopathe DO et présidente de Hayat ostéopathie
« La thérapie manuelle fait partie de la tradition. Soigner par les mains et par les plantes, c’est ce qu’on a toujours fait au Maroc. Les parents se sentent à l’écoute et sont ravis que l’on “touche” leur enfant »

fedosoli_2018_osteomag_Raphaël MonnéRaphaël Monné, Ostéopathe DO et président de Corp’Ostéo

« L’idée de fond est de les remettre dans leur corps qu’ils ont utilisé comme un moyen de survie. Quand ils quittent ce mode pour suivre un parcours de réinsertion, leur corps se rappelle à eux pour leur remémorer les difficultés qu’ils ont rencontrées »

fedosoli_2018_osteomag_Marie-José WalraveMarie-José Walrave, Ostéopathe DO et membre fondateur d’OSF 31
« Il faut respecter un temps d’accueil. Un thrust qui est une technique enveloppante peut être très chaleureux, voire accueillant. La question est : est-ce que j’impose ou est-ce que je propose ? »

DOSSIER SPÉCIAL


enquete-37endocrino-osteopathieOSTÉOPATHIE ET ENDOCRINOLOGIE :
main mise sur les hormones

Aborder la question de l’influence de l’ostéopathie sur la régulation hormonale est plus diff icile qu’il n’y paraît. Comment imaginer l’efficacité de cette action thérapeutique et quelles sont les prises en charge qui en découlent. Décryptages.

MÉTIER


Enquête

VALÉRIE NAMER

Valérie-Namer_osteomag

Valérie Namer est ostéopathe DO, diplômée du COQ (Centre Ostéopathique du Québec) à Montréal, titulaire d’un Doctor at en médecine, d’un DES en Endocrinologie et Métabolisme (France) et ancienne interne des Hospices Civiles de Lyon.

« Il est important de comprendre comment se mettent en place ces déséquilibres hormonaux. D’abord en identifiant si la cause est centrale : dysfonctionnement de l’hypophyse qui a une action à distance sur les glandes surrénales et les ovaires. Si elle est périphérique, c’est-à-dire localisée au niveau des glandes sécrétrices »

Quels mécanismes permettent d’associer surpoids et insulino-résistance ?

Mon hormone préférée…

« Il faut d’abord s’interroger sur le type de régulation sursollicitée chez le patient. Est-ce qu’il travaille trop ? Est-il soumis à un stress permanent ? Etc. Le surpoids n’est pas intéressant en
lui-même en termes de pathologie, car c’est un symptôme. Si l’on s’occupe bien des causes, la perte de poids sera secondaire »

échelle-prockaska_osteomag

Échelle de Prochaska ou Modèle transthéorique de changement

Le modèle transthéorique de changement, du changement ou de la disposition au changement est un modèle d’approche comportementale introduit par les psychologues Prochaska et Carlo C. DiClemente à la fin des années 1970.

Selon Prochaska et DiClemente, les personnes aux prises avec un problème de dépendance passeraient par une série de stades de changement : pré-contemplation, contemplation, détermination, action, maintien, rechute.

Hormones : le langage de notre évolution

Hormones-evolution_osteomag« La limite de nos schémas conceptuels ne détermine pas seulement la nature de nos réponses aux questions que nous nous posons, mais aussi la nature des questions », explique Christian Ameisen, professeur-immunologiste, dans La sculpture du vivant. Se poser la question du traitement hormonal en ostéopathie, c’est se poser la question des modalités de l’action ostéopathique. Comment poser ces questions ?

Par Philippe Petit, ostéopathe DO

« Gérer des émotions a été possible par le développement du cerveau des premiers mammifères il y a 220 millions d’années. L’intégration des émotions donne une place à l’autre grâce à une valorisation hormonale. L’être biologique acquiert alors une dimension de sujet dans ses relations avec les autres et l’environnement parce que les émotions ” inondent ” tout le corps grâce aux hormones »

FICHE CLINIQUE


ETUDE DE CAS

ETUDE-DE-CASÉNURÉSIE ET CONSTIPATION CHEZ L’ENFANT
L’influence environnementale

Zoé , une petite fill e de 6 ans, est amenée par sa maman, car elle prés ente une constipation accompagnée d’une énurésie diurne et nocturne.
Par valérie namer, Ostéopathe DO ostéopathe DO et titulaire d’un Doctorat en médecine, d’un DES en Endocrinologie Métabolisme (France) et ancienne interne des Hospices Civiles de Lyon

Zoé est arrivée au Québec il y a 3 ans avec sa maman et sa sœur de 11 ans après la séparation de ses parents. La famille vivait auparavant en Colombie-Britannique. C’est à ce moment-là, alors que la propreté était quasiment acquise qu’elle a commencé à avoir les symptômes pour lesquels elle consulte.
Sa constipation nécessite parfois des lavements et elle est suivie depuis un an au niveau médical. La maman est très préoccupée et mentionne que l’énurésie de Zoé a des répercussions au niveau familial et social.

 

RECHERCHE


REVUE DE PRESSE

LE TOUCHER : un moyen d’action sur la régulation neuro-hormonale pour l’ostéopathe ?

Toucher_recherche_osteomag

Pour prouver son efficacité, l’ostéopathie doit se soumettre de plus en plus au diktat de l’évidence based medecine. Pourtant le toucher est un des attributs de l’ostéopathie, pratique exclusivement manuelle, dont l’efficacité est avérée. Que dit la recherche scientifique ?

Par Anne-Dominique Clermont expérimente dans sa pratique l’incidence des émotions et du système neurovégétatif sur la douleur. Elle s’intéresse à l’approche tissulaire développée par Pierre Tricot et se forme pendant 5 ans à l’approche psychothérapeutique à l’E.E.P.A. (École Européenne de Philosophies et Psychothérapie Appliquées). Elle enseigne à l’I.S.O. Paris depuis plus de 10 ans.

L’ostéopathe est un thérapeute parmi d’autres qui sollicite les récepteurs cutanés de son patient. Connaître l’incidence du toucher sur le système neuro-hormonal de l’enfant et de l’adulte est une donnée précieuse pour l’ostéopathe. Il semblerait que le toucher ait un impact non négligeable sur le système neurohormonal.

« Le système nerveux autonome est souvent modifié par les techniques ostéopathiques dans le sens d’une activation du système parasympathique. Mais une nouvelle piste d’explication des effets des techniques ostéopathiques est l’implication de fibres nerveuses sensitives spécifiques »

HORIZONS


ANALYSES

LES MOTS D’HUMEUR ou l’étude étymologique des termes d’endocrinologie

mots-humeur-ethymologie

 

« La science médicale était particulièrement figée et c’est grâce à la nomenclature physiologique et à la dénomination des structures du corps qu’elle commença à progresser vers sa for me actuelle »(1). C’est grâce à cette phrase de John Martin Littlejohn que notre intérêt pour l’étude étymologique des termes d’anatomie est né.
Par Vincent Bouëdec. ostéopathe DO

La question qui en découle est de savoir s’il y a plusieurs niveaux de lecture de ces termes pouvant apporter une meilleure compréhension et précision de ce que nous tenons entre nos mains. Comme le dit Michel Foucault : « un reste nécessairement non formulé de la pensée que le langage a laissée dans l’ombre, résidu qui est l’essence elle-même, poussée hors de son secret ; mais commenter (ou traduire) suppose aussi que ce non-parlé dort dans la parole, et que, par une surabondance propre au signifiant, on peut – en l’interrogeant – faire parler un contenu qui n’était pas
explicitement signifié »(2). Nous sommes ainsi partis à la recherche de ce contenu qui n’était pas explicitement signifié. Le travail d’étymologie passe nécessairement par l’étude des
termes sous le prisme du latin et du grec. De nos jours, la Nomina Anatomica est exclusivement en latin, cependant, aujourd’hui encore, nous utilisons des termes de l’ancienne nomenclature qui contiennent du grec. Le latin, avant l’avènement de l’empire romain, était une langue agraire et le développement de son vocabulaire s’est fait à partir du grec. De fait, il devient intéressant d’aller chercher les racines grecques afin de trouver une finesse de traduction ou une signification enfouie dans les fonds linguistiques anciens ; une traduction qui se serait perdue dans l’antre du temps, une traduction noyée dans les flots de la généralisation et de l’abus de langage.

« Platon nous indique aussi que ces différentes qualités d’âmes sont séparées par des diaphragmes. Nous retrouvons ici une vision que connaissaient bien les anciens Chinois avec la notion des trois foyers que sont la tête, le thorax et l’abdomen. Trois zones que connaissent bien les ostéopathes également »

Je m’abonnne pour recevoir le magazine à parution ! Je m’abonnne pour recevoir le magazine à parution !

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus megaphone17encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Article aléatoire

    L'ostéopathe

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Connexion

    Pas encore inscrit?