Omeprazole

Reflux gastro-laryngé : le régime alimentaire serait aussi efficace que les IPP

Omeprazole

Accès abonnésLe reflux laryngo-pharyngé est une une forme de reflux gastro-oesophagien (gastroesophageal disease, GERD) remontant jusqu’au larynx et pharynx. Traiter le reflux gastro-laryngé (RGL) une condition proche du reflux gastro-œsophagien (RGO), par un régime méditerranéen à base de fruits et légumes non transformés et d’eau alcaline (pH> 8) serait aussi efficace que d‘utiliser les inhibiteurs de la pompe à proton (IPP)

 

Le reflux laryngo-pharyngé est une une forme de reflux gastro-oesophagien (gastroesophageal disease, GERD) remontant jusqu’au larynx et pharynx. Traiter le reflux gastro-laryngé (RGL) une condition proche du reflux gastro-œsophagien (RGO), par un régime méditerranéen à base de fruits et légumes non transformés et d’eau alcaline (pH> 8) serait aussi efficace que d‘utiliser les inhibiteurs de la pompe à proton (IPP)
Une étude publiée online dans JAMA-Head and Neck Surgery le 7 septembre 2017 montre que [groups_member group=”Abonné”]des mesures hygiéno-diététiques sont aussi efficaces, sinon plus efficaces, qu’un traitement médicamenteux à base d’inhibiteurs de la pompe à protons, IPP, pour traiter les manifestations d’un reflux laryngo-pharyngé chez des patients d’une soixantaine d’années.
Le reflux gastro-laryngé (RGL) correspond au passage anormal d’une partie du contenu gastrique vers l’œsophage, le pharynx et le larynx. Le RGL est fréquent. Il est souvent associé à un asthme et à une toux chronique. Cependant, la majorité des patients atteints de RGL souffre de symptômes mineurs. C’est pourquoi, il est parfois appelé « reflux silencieux ».

Nous recommandons qu’une approche diététique soit tentée avant toute intervention pharmacologique

Les mesures hygiéno-diététiques consistent essentiellement en la consommation d’une eau alcaline à pH supérieur à 8 et à l’adoption d’un régime de type méditerranéen, fruits et légumes.
« Nos données suggèrent que ce régime « végétarien » est au moins aussi efficace, si ce n’est plus que les IPPs. Nous recommandons donc que lorqu’un RGL est suspecté chez un patient, une approche diététique soit tentée avant toute intervention pharmacologique », concluent les chercheurs.

Poursuivre les recherches pour mieux cibler les patients et le régime

Toutefois, ces derniers appellent à réaliser d’autres travaux pour confirmer leurs résultats en raison notamment du caractère rétrospectif des analyses et des biais introduits par la comparaison de deux cohortes différentes.
Les chercheurs soulignent également que plusieurs questions restent en suspens :
-Comment les IPPs et le régime alimentaire agissent-ils sur les différents symptômes des patients (toux, dysphagie, dysphonie) ? L’étude n’était pas statistiquement assez puissante pour répondre ;
-Quels sont les rôles respectifs de l’eau alcaline et du régime méditerranéen adapté sur l’amélioration des symptômes ?
A suivre.

Source : Medscape.fr (22/09/2017)

[/groups_member] [groups_non_member group=”Abonné”]

Cet article est réservé aux abonnés.

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.