osteomag-25-RECHERCHE-slider

Publications scientifiques : la posturologie l’a bien cherché !

Magazine Uniquement Les détracteurs de la posturologie posent la problématique suivante : rares sont les humains ayant la posture des planches d’anatomie. Comment partir du postulat qu’atteindre cette position idéale préviendrait l’apparition de troubles ? L’analyse des publications des « anti-postures » permettra de comprendre les arguments allant à l’encontre de la posturologie.

Par Marjolaine Dey, ostéopathe

osteomag-25-RECHERCHE-sliderLeon Chaitow, ostéopathe de renom, a longtemps étudié cette problématique. En tant que rédacteur en chef de la revue Journal of Bodywork and Movement Therapies, il a publié de nombreux articles sur la posturologie. Mais uniquement ceux montrant des résultats significatifs, qu’ils soient pour ou contre la posturologie. Très bien informé des problématiques de cette discipline, il publie un billet sur son blog en février 2015. Son objectif : relancer le débat et… émettre une opinion personnelle. Les personnes présentant une posture considérée comme « anormale » ne présentent pas forcément des douleurs. La posture semblerait tendre vers les figures anatomiques connues. Nous avons tous vu dans nos livres préférés des schémas de la position anatomique de référence. Or, il semblerait que peu de personnes correspondent à ce schéma. Nous ne sommes pour autant pas tous criblés de douleurs en permanence. De plus, les thérapeutes utilisant un champ lexical postural auprès de leur patient auraient une vision simpliste. Si le patient redresse sa posture, travaille en ce sens et atteint l’objectif de symétrie, cela n’impliquera pas pour autant la disparition totale de la douleur et de ses problématiques initiales.

Posturologie : une efficacité à prouver

Répondre à la question de l’efficacité de la posturologie reste difficile, car la recherche scientifique se base sur des critères objectifs par rapport à une durée de temps. La majorité des articles étant réalisés lors de travaux universitaires, les principales contraintes sont le budget et la durée. Les étudiants ou chercheurs ne disposant pas de ressources infinies, les études sont menées à court ou moyen terme (une ou deux années maximum). Elles montrent en général que la posture n’engendre
pas d’effets sur la personne.

La librairie Cochrane permet d’avoir accès à des revues de la littérature et de synthèses de ce qui est publié aujourd’hui sur des sujets variés. Les synthèses sur la posturologie, adaptée à l’ergonomie, ont du mal à conclure car les études sont généralement de mauvaise qualité méthodologique. Les revues concluent que les changements posturaux et ergonomiques, même s’ils sont utilisés avec des techniques de relaxation et de gestion du stress au travail, ne semblent pas apporter de confort aux sujets. Les critères d’évaluation ne montrent pas de changement significatif lorsqu’ils sont comparés à des groupes témoins (Verhagen et al, 2013 ; Aas et al, 2010)

Il est souhaitable d’interpréter ces données suivant la qualité des travaux. La difficulté est donc d’essayer de conclure, alors que les études n’ont pas une très bonne qualité méthodologique.

La clé de la biblio : trouver le bon mot

La première difficulté d’une recherche de la littérature anglophone, notamment dans les bases de données scientifiques, consiste à trouver le mot clé approprié. PubMed propose l’outil MeSH afin de trouver le mot clé qui donnera le plus de succès dans la recherche de publications. Pour les francophones, l’INSERM et le CHU de Rouen proposent des outils de traduction et de recherche en français. En ce qui concerne la posturologie, pas de chance ! Il semblerait que seuls les Français utilisent ce terme. Même avec la notion de « posture », les articles ne concernent pas vraiment les entrées posturales telles que nous pourrions nous y attendre, mais plutôt le positionnement d’une personne (par exemple pendant l’accouchement, en réanimation, à son poste de travail, etc.). Il est donc très difficile d’établir une revue claire de la littérature, car les articles ne sont pas classés dans une seule catégorie.

[button href=”https://www.osteomag.fr/boutique/” target=”_blank” align=”center”]Retrouvez l’intégralité de cet article dans L’ostéopathe magazine #25[/button]

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Article aléatoire

    L'ostéopathe

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Connexion

    Pas encore inscrit?