image-format-960x430_slider-(Copie-en-conflit-de-Ostéomag-Two-2015-12-15)

Mal de dos, 3e partie : finalement, le mal de dos c’est quoi ?

Accès libreAprès vous avoir montré qu’en cas de mal de dos il était préférable de rester actif plutôt que de se reposer, nous vous avons donné des conseils utiles pour gérer une crise. Mais finalement, savez-vous vraiment ce qu’est le mal de dos et quelles en sont ses causes ?

Votre colonne vertébrale est l’une des parties les plus solides de votre corps. Elle est faite de blocs osseux solides reliés par des disques qui lui donnent force et souplesse. Elle est renforcée par de solides ligaments et elle est entourée de muscles larges et puissants qui la protègent. La question qui nous vient à l’esprit est alors d’où proviennent nos douleurs ? Mais avant de se poser cette question, il faut savoir que le mal de dos ne provoque aucune maladie durable. Il faut tordre le cou à certaines fausses idées. En effet :image-format-960x430_slider-(Copie-en-conflit-de-Ostéomag-Two-2015-12-15)

• Seules quelques personnes ayant des douleurs au dos ont une hernie discale ou un nerf comprimé. Mais même une hernie discale guérit le plus souvent spontanément. Très peu de problèmes du dos nécessitent une opération.

• Les technologies par rayons X et les IRM peuvent déceler de graves blessures à la colonne, mais elles ne sont d’aucune aide pour le mal de dos ordinaire. Elles peuvent même être trompeuses. Les médecins mentionnent parfois une « dégénérescence » qui semble terrifiante, mais il ne s’agit ni de maladie ni d’arthrose. Cette évolution est normale comme les cheveux gris.

• Souvent, votre médecin ou thérapeute ne parvient pas à trouver la cause de votre douleur. Une fois de plus, il est frustrant de ne pas savoir exactement ce qui ne va pas. Mais en réalité, c’est une bonne nouvelle puisqu’il ne s’agit pas d’une maladie grave affectant votre colonne vertébrale. En fait, la plupart des douleurs du dos proviennent des parties de votre corps qui travaillent : les muscles, les ligaments et les petites articulations. Ce qui signifie que votre dos ne bouge pas et ne fonctionne pas correctement. Il n’est « pas en forme ». Vous devez donc l’entraîner à bouger à nouveau et à fonctionner correctement. Cela stimule sa capacité naturelle à récupérer

Le risque de douleur chronique

 De nombreuses recherches ont été effectuées ces dernières années pour identifier les personnes sujettes au risque de douleur à long terme et d’invalidité. Vous pourriez être surpris d’apprendre que la plupart des signes d’avertissement ont un rapport avec ce que les personnes ressentent et font, et non pas avec les conclusions médicales. Les signes des personnes sujettes au risque de douleur à long terme sont :

  • Croire que vous avez une blessure ou une maladie grave. Être incapable d’accepter le réconfort.
  • Croire que Douleur signifie Aggravation et que vous serez donc invalide.
  • Éviter les mouvements ou les activités par peur de vous faire du mal.
  • Rester à vous reposer sans faire d’activités au lieu de continuer à vivre normalement.
  • Attendre que quelqu’un trouve la solution au lieu d’envisager de vous rétablir par vous-même.
  • Se mettre en retrait et être déprimé. Tout ceci se développe progressivement sans même que vous ne puissiez le remarquer.

Pour cette raison, il est vraiment important de reprendre vos activités dès que possible avant de développer une douleur chronique. Si vous, ou votre famille ou encore vos amis, apercevez des signes d’avertissement précoces, vous devez réagir maintenant, avant qu’il ne soit trop tard. Utilisez les conseils fournis dans cette série de reportages et dans le Back Book pour découvrir comment changer de comportement et reprendre une vie normale. Si vous avez besoin d’une aide complémentaire, demandez l’avis à votre médecin ou thérapeute.

 Un mal plus difficile à traiter par les thérapeutes

Vous pourriez rencontrer un problème pratique à ce niveau. Les médecins et les thérapeutes parviennent mieux à soigner les maladies et les blessures précises pour lesquelles ils ont un traitement. Nous avons souvent plus de difficultés à traiter les symptômes habituels comme le mal de dos. Par exemple, il n’est pas conseillé d’être en arrêt de travail ou de ne rien faire pendant des semaines en attendant un traitement, ou pendant des mois jusqu’à ce qu’un chirurgien vous dise que vous n’avez pas besoin d’une opération. Cela retarde simplement votre rétablissement ! C’est la raison pour laquelle cela dépend réellement de ce que vous faites. Vous devez expliquer à votre médecin ou thérapeute que vous comprenez tout ceci, et que vous recherchez de l’aide pour reprendre une vie normale. Si vous êtes toujours en arrêt de travail après environ un mois, vous risquez de développer des problèmes à long terme. Il existe alors un risque de 10 % que vous soyez encore en arrêt dans un an. Vous pourriez même perdre votre travail. Bien avant d’arriver à ce stade, vous devez réellement faire face au problème et prendre des mesures d’urgence.

C’est votre dos !

 

[aesop_quote type=”pull” background=”#ffffff” text=”#000000″ width=”35%” height=”35%” align=”left” size=”1″ quote=”La manière dont votre dos vous affecte dépend de votre attitude face à la douleur et des choses que vous entreprenez.” parallax=”on” direction=”left”]

Nous vous avons montré que le mal de dos est rarement lié à une maladie grave et qu’il ne vous rendra pas invalide, sauf si vous ne réagissez pas. Vous avez en votre possession les faits et les conseils les plus récents pour faire face au mal de dos. Le plus important pour vous maintenant est de reprendre votre vie normale. La manière dont votre dos vous affecte dépend de votre attitude face à la douleur et des choses que vous entreprenez. Il n’existe pas de solutions instantanées. Vous aurez des jours avec et des jours sans. C’est normal. Mais regardez le problème différemment. Il existe deux attitudes possibles face au mal de dos : éviter les activités ou s’adapter. Les passifs ont peur de la douleur et s’inquiètent pour leur avenir : ils craignent que la douleur signifie aggravation de leur état, mais cela est faux, se reposent beaucoup et attendent simplement que la douleur disparaisse. Les actifs savent que la douleur va diminuer et n’ont pas peur de l’avenir : ils poursuivent leurs activités le plus normalement possible et gèrent la douleur en restant positif et sans arrêter leurs activités et leur travail.

Qui souffre le plus ?

Les passifs souffrent le plus. Ils ont mal plus longtemps, sont plus souvent en arrêt de travail et sont de plus en plus invalides. Les actifs voient leur état de santé s’améliorer plus vite, profitent davantage de la vie et souffrent moins à long terme. N’oubliez donc pas : c’est à vous de vous prendre en main !

L’essentiel à retenir

  1.  Le mal de dos est fréquent, mais il est rarement lié à une maladie grave. Les perspectives à long terme sont bonnes.
  2.  Même si le mal de dos est très douloureux, en général cela ne veut pas dire que votre dos est abîmé. Douleur ne signifie pas aggravation.
  3.  Rester actif vous permettra d’aller mieux plus rapidement et vous évitera d’autres problèmes de dos.
  4.  Plus tôt vous reprendrez vos activités et plus vite vous vous sentirez mieux.
  5. Si vous n’arrivez pas à reprendre vos activités habituelles principales, demandez une aide supplémentaire.
  6. Des exercices réguliers et une bonne condition physique vous aident à garder la forme et un dos en bonne santé.
  7. Vous devez prendre votre vie en main. Ne laissez pas votre mal de dos vous envahir.

 

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

 

Picto-Abo

Picto-Id

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    novembre 2020
    mars 2021
    avril 2021
    juin 2021
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.