Les sciences de l’été

Les sciences de l’été

Les sciences de l’été

Les antibiotiques, c’est pas automatique ! De nombreuses personnes souffrant de divers troubles cherchent d’autres moyens que la médecine traditionnelle pour soulager leurs douleurs… Et les études scientifiques accordent de plus en plus d’attention à ces traitements alternatifs, avec souvent des résultats en leur faveur.

Du miel pour les brûlures, de la phytothérapie pour les douleurs du dos, de l’acupuncture pour les désordres psychologiques, de l’ostéopathie pour les migraines chroniques ou encore une diminution des risques du cancer colorectal en cas de régime végétarien : durant l’été, L’ostéopathe magazine vous propose de retrouver chaque semaine une étude de DynaMed présentant l’efficacité de certaines alternatives thérapeutiques.

Les sciences de l’été : votre cahier de vacances pour alterner repos et info.

Les sciences de l’été

LES SCIENCES DE L’ETE – 1 :

LES SCIENCES DE L’ETE – 2 :

LES SCIENCES DE L’ETE – 3 :

 

Présentation DynaMed

DynaMed est une base de données répertoriant des articles scientifiques de recherche clinique basée sur des preuves de niveau variable. Elle est mise à jour quotidiennement à par une veille systématique de la littérature scientifique soumise à validation critique. Les éditeurs et critiques de DynaMed sélectionnent du contenu d’intérêt pour la médecine intégrative. Ils font la synthèse des connaissances actuelles. La qualité des articles est évaluée au Niveau 1 (vraisemblablement fiable) de preuve pour les études avec des résultats cliniques et un risque de biais minimal, Niveau 2 (niveau moyen) de preuve, pour les études avec des résultats cliniques et des limitations statistiques ou méthodologiques significatives, et au Niveau 3 (manquant de preuve directe) de preuve pour les rapports qui n’incluent aucune analyse scientifique des résultats cliniques. Si c’est applicable, le nombre de patients nécessaire nécessitant d’être traités pour mener à un patient ayant une amélioration de ses résultats (NNT pour nombre nécessaire pour traiter) ou une aggravation de sa situation (NNH pour nombre nécessaire pour nuire) est présenté.

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.