emmaillotage_osteomag

Emmaillotage. Un facteur de risque pour le syndrome de mort subite du nourrisson

emmaillotage_osteomag

Accès libreLa pratique de l’emmaillotage consistant à envelopper le bébé dans un morceau de tissu bien serré bras contre le tronc, remonte à la nuit des temps. Mais cette pratique ancestrale dans de nombreuses régions du monde présenterait des risques.

Dans l’ouvrage Des bébés et des hommes, Catherine Rollet et Marie-France Morel, historiennes toutes les deux, rappellent que cette technique, autrefois coutumière en Amérique latine, en Asie centrale et en Europe, était destinée à protéger le nourrisson du froid et parfois même des animaux, il pouvait alors être suspendu, tout emmailloté, à un clou quand la mère devait s’éloigner ! Mais avec l’arrivée de la gigoteuse, l’emmaillotage a perdu du terrain sans disparaître pour autant. Un coup fatal pourrait lui être porté par cette étude révélant qu’il pourrait favoriser le syndrome de la mort subite du nourrisson.

Les auteurs, Anna S. Pease et coll., de l’université de Bristol (Royaume-Uni) ont screené 283 articles pour finalement n’en retenir que 4, analysant cette pratique dans 3 pays, l’Angleterre, les Etats-Unis et l’Australie. Globalement, l’emmaillotage augmenterait le risque de mort subite du nourrisson de 58 % (OR 1.58 ; IC 95% = 0.97 – 2.58). Mais il y aurait des facteurs aggravants, notamment la position du bébé lors de son sommeil et son âge. Ainsi, l’enfant emmailloté et couché sur le ventre verrait son risque de mort subite augmenter de 13 fois (OR 12.99 ; 4.14 – 40.77) tandis que la position latérale s’accompagnerait d’une moindre élévation du risque (OR 3.16 ; 2.08 – 4.81).

Deux fois plus de risques après 6 mois

Indépendamment de la position, l’âge serait aussi un facteur aggravant, le risque doublant après 6 mois, sans doute parce que la plupart des nourrissons après 4 à 6 mois sont capables de changer de position dans leur sommeil et notamment de passer d’un décubitus dorsal à un décubitus ventral.

Les auteurs ne condamnent pas strictement l’emmaillotage mais estiment que cette technique devrait être limitée aux 3-4 premiers mois et imposer un couchage sur le dos.

 

Source: Anna S. Pease et coll. Swaddling and the Risk of Sudden Infant Death Syndrome: A Meta-analysis. Pediatrics, doi:10.1542/peds.2015-3275, published online 9 May 2016

http://pediatrics.aappublications.org/content/early/2016/05/05/peds.2015-3275

 

megaphone17

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    février 2020
    mars 2020
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.