LIBRARY-NO-ACCES

5 compagnies contrôlent plus que la moitié de la communication scientifique

LIBRARY-NO-ACCES

AbonnésUne étude menée à l’Université de Montréal démontre que suite à une importante vague de fusions et d’acquisitions, la part de marché des cinq maisons de publication de recherche les plus importantes serait passée à 50 % dès 2006, alors qu’elle n’était que de 30 % en 1996, et de 20 % en 1973.

« Globalement, les grands éditeurs contrôlent plus de la moitié du marché des articles scientifiques tant dans les sciences naturelles et médicales que dans le domaine des sciences sociales et humanités, explique le Professeur Vincent Larivière de l’École de bibliothéconomie et des sciences de l’information, qui a mené l’étude. De surcroit, ces grands éditeurs commerciaux réalisent des chiffres d’affaires énormes, avec des marges de profits de près de 40 %. S’il est vrai que les éditeurs ont historiquement joué un rôle essentiel dans la diffusion des connaissances scientifiques à l’ère de l’imprimé, en considération du contexte actuel, on peut se demander s’ils sont encore nécessaires à l’ère du numérique. »

Certaines disciplines échappent à ce contrôle

Le Professeur Larivière et ses collègues ont obtenu leurs résultats en analysant l’ensemble des articles scientifiques publiés entre 1973 et 2013 et indexés dans la base de données Web of Science.

[button href=”https://www.osteomag.fr/boutique/” target=”_blank” align=”center”]La suite de cet article est réservée aux abonnés. Je m’abonne en cliquant ici[/button]

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Article aléatoire

    L'ostéopathe

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Connexion

    Pas encore inscrit?