OSTEOMAG-26-Identité-ostéopathie

2e colloque du ROF: L’expérience ne vaut que si elle est partagée

Accès libreLe colloque du 6 juin 2015 à Champfleuri (69) a été l’occasion pour le ROF (Registre des Ostéopathes de France) de présenter son nouveau département Partages d’expérience.
Son objectif : développer le compagnonnage en ostéopathie.

OSTEOMAG-26-Identité-ostéopathieLe département Partages d’expérience est ouvert aux diplômés ou futurs diplômés pour les accompagner dans leur transition d’étudiant à professionnel. Côté professionnel, il donne la possibilité à des ostéopathes de devenir des parrains engagés dans le partage de leur expérience humaine et professionnelle. Les conférences
de ce colloque portaient donc sur la transmission du savoir ostéopathique. Mais avant d’apprendre, il est nécessaire de se connaître. La question de l’identité de l’ostéopathie a été longuement développée. Laurent Denizeau, docteur en sociologie et anthropologie, a tenté de répondre à la question Existe-t-il une identité de l’ostéopathie ? Alors que Philippe Mahé, fort de se double compétence de médecin et d’ostéopathe, a présenté le compagnonnage en médecine avant de faire un bilan de cette pratique en ostéopathie. Auparavant, Caroline Barry, ingénieure de recherche à l’IN- SERM, est revenue sur l’historique et les conclusions du rapport INSERM sur l’efficacité de la pratique ostéopathique (voir également notre reportage paru dans L’ostéopathe magazine numéro 14 Rapport INSERM sur l’ostéopathie : des indications variables, un danger potentiel et une efficacité à prouver et à retrouver sur https://www.osteomag.fr/actualites/ rapport-inserm-sur-losteopathie-des- indications-variables-un-danger-poten- tiel-et-une-efficacite-a-prouver/)

À noter également l’intervention de Porzia Pontrandolfi. Ostéopathe et titulaire d’un master en Sciences humaines et sociales à l’Université François Rabelais (Tours), elle a réalisé une étude sur le mode de transmission des savoir-faire techniques en ostéopathie. Elle s’est posé la question du rôle du corps aussi bien dans la réalisation de la technique que dans son apprentissage. Nous vous détaillerons la démarche méthodologique ainsi que les conclusions et analyses de cette étude dans un prochain reportage.
À l’heure où la liste des écoles d’ostéopathie agréées publiée le 9 juillet 2015 au Journal Officiel a contraint certaines écoles « historiques » à ne pas accueillir d’élèves à la rentrée 2015, la question de la transmission reste une question clé pour l’avenir de la profession. Mais l’acquisition des éléments essentiels d’un métier commence souvent après avoir été diplômé. Faut-il également encadrer cet apprentissage ?

 

 

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Cet article peut vous interesser

    Le dernier magazine à la une

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    février 2020
    mars 2020
    octobre 2020
    novembre 2020
    mars 2021
    avril 2021
    juin 2021
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.