Rechercher
Fermer ce champ de recherche.

Douleur et fragilité : un lien mis en évidence ?

La douleur est une réaction physiologique, c’est une réaction de protection. Pour autant, est ce que celle-ci n’est pas sans conséquence, ou tout au moins, n’est-elle pas un facteur prédictif pour d’autres problématiques ? Et bien c’est ce que nous allons voir !

Tout d’abord un peu de définition :

La fragilité est un état de vulnérabilité où un état de mauvaise homéostasie fait suite à un stress et celui-ci est la conséquence d’une accumulation de déclins de multiple système physiologique au cours de la vie.

Ce déclin cumulatif finit par tellement impacter l’homéostasie que des stress mineurs (une chute, un choc etc…) engendrent des modifications d’état de santé disproportionnées. Ce concept s’applique tout particulièrement à la personne âgée.

Elle se traduit entre autres par une perte de poids, une faiblesse, une fatigue, et une lenteur. L’âge bien sûr, mais aussi les fractures de hanche, les symptômes dépressifs, et une difficulté à effectuer les taches quotidiennes sont autant de facteurs de co-morbidité pour la fragilité. Il faut cependant noter qu’un haut niveau d’éducation, les femmes, et les patients avec un état mental solide sont en revanche des facteurs protecteurs contre la fragilité.

Et la douleur alors ?

De fait, la douleur pourrait être apparaitre comme un de ces stress mineurs pouvant déclencher cet état. Ainsi, une étude du NIH (National Institutes of Health) a mis en évidence qu’au sein d’une population âgée d’américain mexicain, le fait de souffrir d’une douleur multiplie par 1,7 le risque de présenter un état fragilité par rapport à une population équivalente non douloureuse. La population étudiée représente un groupe de 3050 personnes de 65 ans et plus, sur deux périodes 1995-96 et 2012-13.

Une douleur chez le sujet âgé est un symptôme à ne pas prendre avec légèreté surtout en cas de présence de facteurs de co-morbidité. Dans le cas de cette population-là, il faut noter aussi que cette dernière à un accès disparate au système de santé et que des facteurs culturels peuvent être aussi envisagé.

Source(s) :

Clegg A, Young J, Iliffe S, Rikkert MO, Rockwood K. Frailty in elderly people [published correction appears in Lancet. 2013 Oct 19;382(9901):1328]. Lancet. 2013;381(9868):752–762. doi.org/10.1016/S0140-6736(12)62167-9.

Sodhi, J., et al. (2019) Pain as a predictor of frailty over time among older Mexican Americans. Journal of Pain. doi.org/10.1097/j.pain.0000000000001711