TITRE1

Lâche ton flow

Accès abonnés Du nouveau du côté des questions liées au positionnement de tête et au flux sanguin artériel au niveau cervical et intracrânien, avec en ligne de mire les questions médico-légales liées aux manipulations cervicales mais aussi les mobilisations cervicales.

Une revue systématique s’est intéressée au sujet. Prenons le temps d’en lire les grandes lignes.

La tête haute ?

Cette revue systématique était nécessaire car de nombreuses publications étaient sorties depuis la précédente. Celle-ci analyse 23 articles là où la précédente n’avait pu en inclure que 9 articles.  

Il en ressort que [groups_member group=”Abonné”] la plupart des positions pour la majorité des études ne montrent pas de changement notable du flux sanguin dans les rotations cervicales maximum, néanmoins, un petit nombre met en évidence pour la rotation maximum et l’extension/rotation maximum une diminution du flux pour l’artère vertébrale. Un résultat similaire a été constaté avec l’artère carotide.

Les auteurs avancent que leurs données suggèrent que le geste thérapeutique (manipulation, mobilisation) serait hors de cause et que la cause des complications serait à chercher ailleurs. Seulement, c’est loin d’être si clair.

La question n’est pas encore réglée :

Pour autant, cela ne résout pas la question du risque de dissection artérielle. Certes cela n’induit pas de changement hémodynamique important, mais qu’en est-il de l’impact sur la déformation des parois artérielle sur un terrain de plaque athéromateuse, ou de faiblesse mécanique de l’intima.

D’ailleurs les auteurs malgré leurs précédentes conclusions conseillent de ne pas faire de manœuvre au-delà de 45° de rotation car la présence de possibles sous-groupes dans la population avec une fragilité particulière pour lesquels il n’existe pas de tests fiables dans une routine clinique en cabinet.

En soi, ces résultats sont rassurants sur l’emploi de ces techniques sur des patients sains sans risque de complication mais cela s’arrête là.

Source :

Kranenburg R, et coll, Effects of head and neck positions on blood flow in the vertebral, internal, carotid and intracranial arteries, a systematic review, jospt, 2018, 49(10): 688–697.

[/groups_member] [groups_non_member group=”Abonné”]

Pour aller plus loin, nous avions déjà consacré une revue de littérature scientifique plus complète sur les manipulations dans le numéro 30 “Thrust me if you can”.

megaphone17

Réagissez : Que pensez-vous de cet article ?

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    L'ostéopathe

    Prisme

    Facebook

    Newsletter

    Sendinblue Newsletter

    évenements

    février 2020
    mars 2020
    Pas d'événement actuellement programmé.
  • Nous utilisons les cookies afin de fournir les services et fonctionnalités proposés sur notre site et afin d’améliorer l’expérience de nos utilisateurs.
    Les cookies sont des données qui sont téléchargés ou stockés sur votre ordinateur ou sur tout autre appareil.
    En cliquant sur ”J’accepte”, vous acceptez l’utilisation des cookies.