solidarite-osteo-osteomag

Solidarité ostéo 14/7

 solidarite-osteo-osteomag

Accès libre Nice, 14 juillet 2016 : un camion fonce dans la foule réunie sur la Promenade des Anglais pour assister au feu d’artifice. Le bilan est terrible : 84 morts et 331 blessés. Pour les personnes présentes, mais indemnes, le choc post-traumatique est énorme. Comment les aider ?

Par Reza Redjem-Chibane

Des cellules médico-psychologiques ont été installées, mais au-delà de cet accompagnement psychologique, le stress d’un tel événement s’inscrit profondément dans le corps des personnes présentes ce soir-là. Pour les aider, Christophe Chambon, ostéopathe niçois, a décidé de proposer des soins d’ostéopathie gratuits à travers l’opération Solidarité ostéo 14/7. Il s’agit d’un dispositif de soins ostéopathiques gratuits proposés par des ostéopathes bénévoles. Le fonctionnement est simple. Sur le site du symposium d’ostéopathie de Nice (www.symposium-osteo.com) dont Christophe Chambon est le président, tout ostéopathe peut s’inscrire pour faire partie de ce dispositif. Ses coordonnées sont publiées sur une liste d’ostéopathes bénévoles. Toute personne présente le soir du 14 juillet sur la Promenade des Anglais peut consulter cette liste et prendre rendez-vous avec l’ostéopathe le plus proche de chez elle.

Adhérer à une charte

Pour faire partie du collectif, il faut adhérer à la charte de Solidarité ostéo 14/7 qui précise que toute prise en charge réalisée dans le cadre du dispositif doit être gratuite. Que ce soit pour une ou plusieurs consultations. « Il s’agit de proposer un réel suivi post-traumatique. Le but est de prendre en charge beaucoup de personnes avec beaucoup d’ostéopathes » précise l’ostéopathe niçois. Ce dispositif s’adresse également aux forces de l’ordre et aux pompiers présents sur le lieu de la catastrophe. 40 ostéopathes ont répondu à cet appel. Aujourd’hui, Christophe Chambon souhaiterait que des ostéopathes en dehors de la région niçoise participent à cette opération de solidarité pour accompagner les touristes de retour chez elles. Notamment dans la région parisienne.

« En 16 ans de pratique, je n’ai jamais vu de corps aussi figés dans un état de stress profond. À côté du traitement ostéopathique classique portant sur conséquences des chutes ou des bousculades, il fait réamorcer le système. La prise en charge consiste à passer en revue tout le corps avec un travail particulier sur le système sympathique et parasympathique (balance cranio sacrée, travail au niveau du bassin pour libérer sacrum et occiput en douceur, etc.). Les manœuvres structurelles ne sont pas indiquées dans un premier temps car le corps est bloqué dans un état de défense propre à la survie (cœur en palpitation, fatigue accumulée, douleur musculaire dues à une course excessive). Ensuite, on travaille au niveau du crâne, on lève les tensions des cervicales. Puis on s’intéresse au petit épiploon, au plexus solaire, etc. Les techniques de TGO sont également indiquées. Beaucoup de personnes décompensent sur la table ».

Soigner les autres pour se soigner soi-même

À travers la mise à disposition de leur clinique, les écoles d’ostéopathie de la région se sont jointes au dispositif qui compte actuellement environ 80 ostéopathes. 45 soins ont été proposés à ce jour à une majorité de femmes. Mais le rythme devrait s’accélérer les prochaines  semaines.

« Dans un second temps, il sera intéressant de faire le bilan de ce dispositif en analysant les dossiers médicaux des patients ayant bénéficié de ces consultations. Pour démontrer l’intérêt de l’ostéopathie dans la prise en charge des stress post-traumatiques. Quoi qu’il en soit, je me sens mieux dans cette proposition de soins gratuits et ça m’aide à dépasser l’évènement » conclut Christophe Chambon.

[aesop_quote type=”block” background=”#ffffff” text=”#000000″ width=”40%” align=”center” size=”1″ quote=”Il s’agit de proposer un réel suivi ostéopathique post-traumatique. Le but est de prendre en charge beaucoup de personnes avec beaucoup d’ostéopathes ” parallax=”off” direction=”left”]

 

La charte de Solidarité Ostéo 14/07

  • Les ostéopathes participants à l’Opération « Solidarité Ostéo 14/07 » sont tous bénévoles.
  • Les ostéopathes doivent être titulaires du D.O. et posséder une assurance responsabilité professionnelle.
  • Ils s’engagent à traiter « dans les règles de l’art » les patients adressés et cela sans limites dans le temps. La prise en charge doit être totale. Le praticien décidera seul de l’arrêt des soins.
  • Ils mettent à dispositions leur temps, leurs locaux et matériel.
  • Aucune rémunération ne pourra être perçue, sous quelque forme que ce soit.
  • Aucune forme de publicité n’est acceptée.
  • Si un ostéopathe ne peut prendre en charge une victime, il s’engage à la ré-adresser à un confrère participant à l’opération.
  • Les ostéopathes qui le souhaitent peuvent mettre fin à tout moment à leur contribution, par simple mail.
  • Les ostéopathes participants se signaleront par l’apposition du logo de l’opération (à télécharger sur le site internet du Symposium et sur la page Facebook), dans leur salle d’attente, près de leur plaque professionnelle, site internet…
  • Les ostéopathes participants s’engagent à nous signaler, de façon anonyme, le nombre de patients traités et nombre de séances effectuées.

Plus d’informations sur : www.symposium-osteo.com

 

megaphone17

Vous êtes curieux ? Bénéficiez d’un accès illimité à tous les articles du site et bien plus encore… en vous abonnant !

Picto-IdPicto-Abo

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur pinterest
Partager sur print
Partager sur email

Ecrire un commentaire

  • Connexion

    Publicité

    Accès libre

    L'osthéopathe

    Prisme

    Facebook

  • Connexion

    Pas encore inscrit?